Ces articles sont extraits de :
lire c'est grandir
   
 ILLUSTRATION MODE D'EMPLOI
Complice régulière de Sophie Dieuaide, Vanessa Hié a illustré Peur sur la ferme, Ma vie, par Minou Jackson, chat de salon et Oedipe, schlac ! schlac !  Elle explique sa façon de procéder.
 
minou jackson"Je travaille d'abord et avant tout sur le texte. Puis, je me raconte l'histoire en images et je dessine, dans l'ordre du récit, les scènes et les personnages en fonction de la prémaquette fournie par l'éditeur. Après, et après seulement, je rencontre Sophie, nous échangeons des idées et procédons aux ajustements. Cette façon de faire me laisse une assez grande liberté, même si la phase d'échange avec l'auteur et l'éditeur est indispensable à la finalisation du travail. A la fin, ce sont les images clefs qui restent. "
 

CHAT, CHIEN, POULE ET AUTRE RAT...
 
J'aime bien les personnages d'animaux. Avec les personnages humains, on est tenu à la crédibilité et au vraisemblable. Avec les animaux, non. Et on peut aller beaucoup plus loin tout en leur prêtant des travers "humains". josette la chimiqueDans Peur sur la ferme, je voulais mettre en scène une poule serial-killeuse, une poule qui "a la haine" ; cela m'intéressait aussi d'avoir un chien pour narrateur, Rex, le préféré du maître, qui occupe une position centrale dans la ferme. Le récit peut ainsi devenir original et décalé, car soumis à l'angle de vue du chien-narrateur, et à sa principale obsession : manger. Les animaux permettent de forcer le trait, d'exagérer les caractères, ce qui est un ressort essentiel de l'humour.
Le narrateur de Ma vie, par Minou Jackson, chat de salon est un chat indépendant, égoïste, suffisant, que la perte de son petit confort amène à reconsidérer sa façon de vivre ; c'est un jeu entre l'animal et des préoccupations d'humain qui m'intéresse. Mon prochain animal ? Sans doute un rat, un rat complètement odieux.
 
 
 

DIALOGUES

Je travaille beaucoup les façons de parler, les expressions, le niveau de vocabulaire ou les tics de langage propres aux personnages. Sans qu'on le lui précise, le lecteur devrait pouvoir reconnaître qui parle et dans quel état d'esprit.
 
minou jackson
Un dialogue peut aussi donner à entendre la qualité de la relation entre deux personnages, en épargnant au lecteur un commentaire du narrateur. Quand le texte est terminé, je fais une lecture à voix haute, personnage par personnage, pour vérifier la cohérence et éviter une évolution incontrôlée.
    ma vie par minou jackson peur sur la ferme un amour de cousine oedipe  
   

IMPULSION

L'humour, c'est avant tout une question d'"impulsion" : on l'a ou on ne l'a pas. Ensuite, il y a tout un travail pour acquérir différentes formes d'humour en plus de celle que l'on a naturellement. En fait, je joue sur tout un éventail de ressorts comiques : l'exagération, le décalé, le ridicule ; puis, le burlesque, ce qu'on appelle le comique de geste ; il y a aussi l'aspect verbal, très important, à travers des dialogues, des expressions ; enfin, les caractères de mes personnages et la particularité de leur regard sur eux-mêmes et ce qui les entoure. Pourrais-je faire autre chose que de l'humour ? Non, sans hésitation. Car je suis la première à avoir besoin de me faire rire en inventant des histoires.
 
           
 

OEDIPE

Tout est part d'un pari, fait avec un ami auteur : celui d'écrire un texte humoristique à partit de Sophocle tout en restituant la légende d'Oedipe. Cela a donné Oedipe, schlac ! schlac !, qui paraîtra en avril 2002 en Romans DIX & PLUS.
C'est un texte qui m'a donné pas mal de fil à retordre, mais c'était très motivant de devoir "poser" l'histoire d'Oedipe dans un roman, sans endormir le lecteur, en l'amusant même.
 

PESTOUILLES

Egoïstes, cafteuses et insupportables : ce sont les "pestouilles", dont l'un des plus beaux prototypes est Julie dans Un amour de cousine. un amour de cousine
 
Je l'avoue, je suis très attachée à ces personnages de chipies qui donnent du piment aux histoires. Peut-être parce que j'en connais de fameuses dans mon entourage, qui ont été une bonne source d'inspiration.
Pardon ? S'il ne faut pas être pestouille soi-même pour les "croquer" aussi bien ? J'ai peur que oui.
lou
 
           
 

CLIQUEZ ICI POUR VOUS CONNECTER SUR LE SITE DE CASTERMANlire c'est grandir
 

PLAISIR

Je n'aurais pas imaginé que l'apprentissage et la maîtrise des techniques d'écriture puissent donner autant de souplesse, de précision et de plaisir dans le travail du texte. Au fur et à mesure, une certaine technicité permet d'identifier le but à atteindre et d'y arriver. Que raconter, pourquoi le raconter et comment ? Structurer le récit d'une certaine manière, faire des choix de rythmes, de vocabulaire, d'angles de vue, pour qu'au bout du compte le lecteur ne les voie pas mais perçoive l'histoire que je raconte comme je le souhaite : c'est passionnant.
 
           
 
 page d'accueil
 
mes personnages
 
ma vie à moi
 
m'écrire
 
mes liens
 

 ma vie par minou jackson peur sur la ferme un amour de cousine oedipe